La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Région 12
Côte-Nord - Basse-Côte-Nord

Chantal de Verteuil

Chantal de Verteuil est née dans un petit village au Vénézuela. Deuxième d'une famille de 6 enfants, un père originaire de Trinidad parlant l'anglais et l'espagnol; une mère parlant français, elle a donc été en présence de
ces trois cultures en alternance à la maison : « On passait d'une langue à l'autre dans la maison sans s'en apercevoir ».

Elle a fait ses études élémentaires en Martinique, ce qui l'a amenée à quitter la maison pour aller demeurer chez ses tantes. Elle devait parcourir plusieurs kilomètres pour aller à l'école. Plus tard par l'intermédiaire de religieuses vénézuéliennes que ses parents connaissaient, elle partit étudier au Canada à l'institut St-Jacques de Montcalm (Un Institut familial) jusqu'à l'âge de 17 ans.

Trop jeune pour faire son cours d'infirmière, elle poursuivit ses études aux États‑Unis pendant 2 ans. Elle revient à Montréal de 1962 à 1965, pour y faire ses études d'infirmière.

À la fin de ses études, elle travaille en salle d'opération à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont pendant 2 ans. En 1967, accompagnée de son mari nouvellement engagé comme professeur au Cégep de Baie-Comeau, elle se fait embaucher comme infirmière en salle d'opération. Quelques années plus tard, elle complètera un baccalauréat par correspondance, en santé communautaire, de 1975 - 1976 auprès de l'Université de Montréal.

Après avoir quitté la salle d'opération pour la santé communautaire, elle débuta des cours prénataux privés en 1971, créant ainsi une aide auprès des femmes enceintes qui se préparaient à accoucher sans anesthésie. Ayant vécu, elle-même cette expérience, elle souhaitait partager son expérience avec les autres. Par la suite, les cours prénataux furent pris en charge par le Centre hospitalier afin de permettre aux femmes et adolescentes moins bien nanties de suivre le programme. Elle continua à donner les cours prénataux aquatiques.

Par la suite, elle a acquis une formation de secouriste et dans les années 70, elle est devenue déléguée syndicale. Durant plusieurs années, elle a fait des remplacements dans les dispensaires de Baie-Trinité, Rivière-Saint-Jean et Havre-Saint-Pierre. Suite à sa séparation, elle travaillera au dispensaire d'Anticosti de 1982 à 1984. Étant la seule infirmière sur les lieux, elle devait communiquer régulièrement avec le médecin de Havre-Saint-Pierre qui se déplaçait aux deux semaines selon la saison.

En 1984, de retour au CLSC de Baie-Comeau, elle s'occupa du « Planning Familial » pour les avortements et les suivis gynécologiques.

Pendant cette même période et durant quelques années, elle a représenté notre région auprès de l'Ordre des infirmières du Québec en occupant le poste de présidente régionale, ce qui permit de mettre notre région sur la carte. Car à ses débuts, la carte de cet organisme se terminait à Tadoussac. Elle a aussi été l'instigatrice en collaboration avec la Ville de Baie-Comeau de « La maison des lutins » (prématernelle) située au Centre Henri-Desjardins et connue aujourd'hui comme « La Ribambelle » à Saint-Sacrement.

Voici les implications de Chantal de Verteuil au fil des ans :

  • maison des femmes et au Calacs (centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel);
  • membre, depuis 15 ans, à l'Espace Côté-Nord (centre de prévention des agressions envers les enfants);
  • instigatrice d`ateliers de cuisine végétarienne et de germination;
  • instauration, dans les années 1995-1996, avec Mme Louise Lebrun, de l'UTA (Université du 3e âge) avec le Cégep de Sherbrooke. Elle y suit un cours de politique de différents pays et amérindienne;
  • en 2004, elle est responsable du comité en faveur de solutions à l'érosion des berges de Pointe-aux-Outardes .Ces démarches ont amené à la relocalisation de  plusieurs résidences en 2012-2013;
  • élue, en 2009, conseillère municipale à Pointe-aux-Outardes pour un mandat;
  • Comité de politique familiale dans sa municipalité MADA (Municipalité amie des aînés) et s`implique au niveau du mouvement de courtoisie au volant;
  • parc Nature, en s'occupant des artisans lors de L'Exposition du Festival de Kite (activités familiales);
  • aide aux déjeuners de la FADOQ.

Elle est aussi membre :

  • du Cercle des fermières; 
  • du Conseil d'administration de la maison des jeunes;
  • de la Coop Gaia, participe à la corvée des champignons Shiitakes;
  • d'Osmia (fournit des aliments plus santé et en vrac);
  • de l'Accorderie, organisme d'entraide.

Les autres activités qu'elle affectionne :

  • assister à des conférences à la Bibliothèque Alice-Lane;
  • suivre des ateliers de peinture créative;
  • natation : membre du club des 100 mètre, en 2017, elle participe aux compétitions provinciales de maître - nageur où elle a remporté 5 médailles et 7 médailles en 2018 (3 d'or et 4 d'argent)
  • voyager: elle a visité l'Afrique, l'Europe, l`Amérique centrale et l`Amérique du sud

Cette femme inspirante, globe-trotteur, s'est accomplie en étant présente pour les autres. Mère de 3 enfants, dont un décédé à l'âge de 8 ans d'une leucémie, et grand-mère de 4 petits enfants, elle a su apporter à son entourage un exemple de résilience, de compassion et de dévouement.

Elle mérite notre admiration !