La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

2019

Québec – Chaudière-Appalaches

Murielle Vachon

 

Née le 12 novembre 1945, deuxième d’une famille de trois, tous adoptés, Murielle a connu une vie heureuse avec ses parents.

Celle-ci est une femme moderne, toujours désireuse d’apprendre, attirée par les défis et qui collabore activement au RIIRS-03 depuis 2002. Qui dit Murielle, dit un regard doux, un sourire contagieux. Voilà ce qui résume bien notre récipiendaire.

Dès l’âge de 6 ans, elle suit des cours de piano par périodes. À cette époque, c’était le classique mais, Murielle aimait improviser et modifier le rythme des morceaux enseignés ce qui lui valait des rappels à l’ordre de ses professeurs. Elle a aussi appris la flûte, la guitare, et pris des cours de chant chorale. Maintenant elle n’a plus de piano mais parle des partys où l’on chantait et où elle servait d’accompagnatrice. Elle aime toujours la musique et son goût pour l’improvisation lui fait apprécier le jazz.

Elle aimait aussi les sports : natation, vélo, patin, quilles, etc. Elle parle avec plaisir de ses cours d’escrime et du club d’Artagnan, club qu’elle a fréquenté pendant 2 ans lors de son séjour à Hauterive. Maintenant, sa santé lui permet seulement la danse sociale.

Son implication sociale a commencé assez tôt : chez les Jeannettes puis chez les Guides où elle fut chef d’équipe. Monitrice dans un camp du club Richelieu au lac Sept-Îles.

À 17 ans, elle commence son cours d’infirmière à l’Hôtel-Dieu de Québec (1963-66). Elle aime étudier, tout l’intéresse. Elle a complété 3 certificats dont Gestion d’Hôpital à l’Université de Montréal (1970-72), Postscolaire en salle d’opération au CEGEP Garneau, elle était récipiendaire d’une bourse d’études de l’HDQ et un Certificat en gérontologie à l’Université Laval en 1991. À cela s’ajoute des cours de perfectionnement en anglais et en informatique.

Sa vie de travail est aussi très diversifiée. Elle a travaillé 33 ans comme infirmière à temps plein et temps partiel. L’HDQ est le milieu où elle a œuvré le plus longtemps. Son goût d’apprendre l’a amenée à changer souvent de poste.

Mais qui prend mari prend pays. Elle a travaillé à l’Hôtel-Dieu de Hauterive, Hôpital de Baie-Comeau. Puis un an à la Villa St-Isidore (Dorchester) et St-François D’Assise. Elle fut aussi représentante pharmaceutique et de vente d’équipement médical pour Biochimique Millet et Rioux de Québec à Gaspé et Astra Chimicals Québec - Lac-St-Jean et Sept-Îles. De 1991 à 2013, elle travaille à temps partiel avec son deuxième mari, en comptabilité.

Retraitée en 1997, elle a pris le temps de vivre mais en 2002, lors d’un dîner du RIIRS-03, on lui proposa de s’impliquer, fidèle à elle-même, elle accepta. Murielle dit exceller dans un rôle de soutien :

  • Vice-présidente CE provincial (2002-2006);
  • Vice-présidente RIIRS-03 (2006-2015);
  • Déléguée au Conseil des Aînés;
  • Table de travail : indexation de nos rentes de retraite;
  • Elle a aussi piloté le dossier Confort Inn - Qualité Suites afin d’obtenir des  rabais dans ces hôtels pour les membres du RIIRS-03;
  • Table de Concertation des personnes aînées de la Capitale-nationale depuis 2002;
  • Table sur l’abus, la négligence et la violence envers les aînés de la Vieille-Capitale durant 2 ans.

Murielle s’implique aussi dans d’autres organismes :

  • Fondation de l’université Laval;
  • Association de personnes retraitées du CHU de 1991 à ce jour;
  • Un regroupement très important pour elle, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et pré retraitées où elle est administratrice au CA depuis 2015;
  • Membre de la FADOQ;
  • Club St-Louis de France, depuis 2018 elle collabore à leur site web et s’amuse à jouer au scrabble. Et on en passe et on en passe…

Murielle aime la vie, sa connaissance des régions et de différents milieux de travail en font une collaboratrice précieuse. Elle aime répéter : « tout problème a une solution et celle-ci se trouve en toi ».

Elle a aimé les voyages.

Après de nombreux ennuis de santé, plus de 20 opérations, des troubles cardiaques dont un arrêt cardiaque lors d’une bombe météo… 4 cancers de peau… Elle a dû cesser beaucoup d’activités physiques. Mais Murielle se fait confiance, n’a pas peur du changement.

Elle s’adapte, elle aime la vie, être en amour, taquiner son monde. Depuis le décès de son mari, elle vit seule, n’a pas d’enfants. A connu 2 unions avec deux Louis… donc un divorce et un remariage. Elle aime le monde mais elle a un côté solitaire, elle aime lire, écrire de la poésie, aller au restaurant, au théâtre en fait, toutes les activités culturelles.

Elle dit n’avoir jamais fait de syndicat ni reçu aucune reconnaissance professionnelle. Se dit très émue par l’hommage du Regroupement. Parler avec Murielle, c’est faire le plein d’optimisme, prendre conscience du plaisir de vivre. Son enthousiasme est contagieux.

Ma chère Murielle,

MERCI, on t’aime et on t’apprécie !